Écrire Brésil. Le dirigeant rural Antônio Isídio Pereira da Silva, menacé sur fond de conflit foncier

AU 120/13, AMR 19/005/2013, 10 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUIN 2013 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le dirigeant rural Antônio Isídio Pereira da Silva et les familles de la communauté de Vergel, établie à l’intérieur de l’État de Maranhão (nord-est du Brésil), ont reçu une série de menaces de mort. Depuis longtemps, la communauté est la cible de bûcherons et de personnes s’appropriant illicitement des terres qui ont fréquemment recours à la violence en vue de l’intimider. La communauté rurale de Vergel, composée de petits producteurs, est établie à 50 kilomètres de la ville de Codó, à l’intérieur de l’État de Maranhão. Elle fait l’objet de pressions constantes de la part de bûcherons et de personnes s’appropriant illicitement des terres, qui souhaitent les chasser de leurs exploitations. Selon Antônio Isídio, un tireur a ouvert le feu à proximité de sa maison en décembre 2012 et a tué du bétail. Le même homme a empêché son épouse et d’autres femmes de la communauté de récolter les noix de babaçu poussant dans les forêts voisines. En janvier 2013, la chapelle du village a été incendiée peu avant la date à laquelle la communauté devait célébrer l’anniversaire de l’homicide du dirigeant rural Raimundo Pereira da Silva, abattu de dos en janvier 2010. Deux autres dirigeants ruraux ont été tués par balle depuis la fin des années 1980 et personne n’a été traduit en justice dans le cadre de ces trois affaires. En avril 2013, quatre des chèvres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !