Écrire Soudan.L’avocate Asma Ahmed, détenue, risque la torture.

AU 118/13, AFR 54/010/2013, 10 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JUIN 2013 Asma Ahmed, avocate et défenseure soudanaise des droits humains, est détenue au secret depuis le 4 mai dernier par les Services nationaux de la sûreté. Elle n’a été inculpée d’aucune infraction et risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Tôt dans la matinée du 2 mai 2013, plusieurs agents des Services nationaux de la sûreté (NSS) se sont rendus chez Asma Ahmed, à Khartoum, alors que celle-ci était absente. Ils sont revenus plus tard dans la journée et ont demandé à ses proches où elle se trouvait, expliquant qu’elle devait se présenter aux NSS le plus tôt possible. Asma Ahmed s’est rendue dans les locaux de l’agence, situés à Khartoum-Nord, le 4 mai dernier. Elle est en détention au secret depuis lors. Elle risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Asma Ahmed, 39 ans, est membre du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-Nord), parti d’opposition interdit. C’est également une avocate spécialiste des droits humains, qui a représenté plusieurs prisonniers politiques et prisonniers d’opinion, notamment la célèbre défenseure des droits humains Jalila Khamis Koko, en 2012. Elle souffre de diabète et a besoin d’un régime alimentaire adapté et d’un traitement régulier. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en arabe ou dans votre propre langue : ? demandez aux autorités d’inculper Asma Ahmed (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir