Écrire Lema Susarov (h)

EUR 50/004/2008 - Action complémentaire sur l’AU 207/07 (EUR 50/003/2007, 9 août 2007) et sa mise à jour (EUR 50/004/2007, 4 octobre 2007) Lema Soussarov, réfugié d’origine tchétchène, est toujours détenu à Kiev, la capitale ukrainienne. Il a été reconnu en tant que réfugié par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui tente de le réinstaller en Finlande. Toutefois, les autorités ukrainiennes refusent de le libérer. En août 2007, Lema Soussarov a déposé une demande auprès du Comité d’État des nationalités et des religions en vue d’obtenir le statut de réfugié en Ukraine. Or, en raison d’un désaccord au sujet de son mandat, ce comité n’a pris aucune décision relative à son statut entre mai et novembre 2007. Par conséquent, le bureau du HCR de Kiev a réalisé une évaluation individuelle de sa situation et a conclu, le 22 août 2007, qu’il pouvait accorder le statut de réfugié à cet homme conformément à son mandat. Par la suite, le HCR a demandé sa réinstallation d’urgence. La Finlande a reconnu son statut de réfugié et accepté sa demande de réinstallation le 11 octobre 2007. Toutefois, lorsque le Comité d’État des nationalités et des religions a repris ses activités, il a examiné sa demande de statut de réfugié et l’a rejetée le 15 janvier 2008. Le 6 mars, Amnesty International a écrit au président Viktor Iouchtchenko pour demander que Lema Soussarov soit libéré et remis au HCR en vue de sa réinstallation en Finlande. Le président n’a donné aucune réponse à ce jour. En 2006, Lema Soussarov avait déjà été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir