Écrire Indonésie. Des chiites risquent de se retrouver sans abri.

Action complémentaire sur l’AU 336/12, ASA 21/014/2013, 14 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 JUIN 2013 Les chiites qui ont été chassés de leur domicile de Java-Est en août 2012 risquent désormais d’être expulsés de force de leur abri temporaire. Ils sont privés d’approvisionnement en eau potable et en nourriture depuis près de deux semaines. Selon des sources locales, le responsable du district de Sampang a accédé à la demande de groupes anti-chiites qui réclamaient l’expulsion des personnes concernées de l’île de Madura (Java-Est), où elles sont hébergées temporairement dans un complexe sportif. Il a pris cette décision après que des centaines de personnes ont manifesté devant la chambre des représentants du district de Sampang le 7 mai 2013. Les chiites ont rejeté la proposition des autorités locales de les réinstaller ailleurs, en indiquant qu’ils préféraient rentrer chez eux et retrouver leurs moyens d’existence en toute sécurité. Les autorités locales empêchent au moins 168 chiites, dont 51 enfants, de retourner dans leur village près de huit mois après qu’ils ont été attaqués et chassés de leurs maisons. Ces personnes vivent toujours dans un abri temporaire, sans accès convenable aux services de base comme les soins médicaux. Le 1er mai 2013, les autorités locales ont même suspendu leur approvisionnement en eau et en nourriture. Les habitants du village chiite de Karang Gayam (district de Sampang, île de Madura) ont été contraints de quitter leur domicile en août 2012, lorsqu’une foule de quelque 500 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse