Écrire Kenya. 400 familles expulsées de force

AU 123/13, AFR 32/004/2013, 15 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 JUIN 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 10 mai, quelque 400 familles kenyanes ont été expulsées de force d’un quartier informel de Nairobi, la capitale. Désormais sans abri, elles ont besoin de toute urgence de nourriture, d’eau et d’un logement. La police, qui assurait la sécurité de l’opération, a utilisé des munitions réelles et du gaz lacrymogène. Le 10 mai entre 4 et 5 heures du matin, près de 400 logements ont été détruits dans le cadre d’une expulsion forcée menée dans le quartier de City Carton (également appelé City Cotton), à Nairobi-Ouest, après que le secteur a été bouclé par 170 policiers. Les habitants ont été réveillés par des groupes de jeunes hommes qui ont fait irruption chez eux et les ont forcés à sortir avant de démolir les logements au moyen de pieds-de-biche et de masses. L’opération a eu lieu pendant la saison des pluies, période à laquelle la température peut descendre jusqu’à 10 °C et des pluies diluviennes peuvent s’abattre la nuit. Le préfet de police a nié avoir eu connaissance de l’expulsion. De hauts responsables de la police ont indiqué à Amnesty International que les démolitions avaient été confiées à de jeunes hommes engagés par les propriétaires des terrains de City Carton. Ils ont également expliqué qu’ils avaient assuré la sécurité de l’opération sur l’ordre des cours de justice de Milimani, à Nairobi. La police a utilisé des munitions (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.