Écrire Maroc et Sahara Occidental . Six personnes détenues et torturées.

Action complémentaire sur l’AU 125/13, MDE 29/006/2013, 16 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUIN 2013 El Hussein Bah a été emprisonné à Laayoune, au Sahara occidental, le 15 mai dernier, après que le procureur du roi a annulé sa libération sous caution. Cinq autres Sahraouis, arrêtés pour avoir manifesté en faveur de l’autodétermination du Sahara occidental, risquent d’être jugés de façon inique après s’être vu extorquer des « aveux » par la torture, semble-t-il. El Hussein Bah, 17 ans, a été incarcéré à la prison civile de Laayoune le 15 mai 2013, après que le procureur du roi a annulé la décision prise par un juge d’instruction de libérer le prévenu trois jours auparavant. Amnesty International craint qu’il s’agisse d’une manœuvre visant à punir le jeune homme, qui a expliqué avoir été torturé en garde à vue. El Hussein Bah et cinq autres Sahraouis auraient été interpellés à leurs domiciles très tôt dans la matinée du 9 mai, après que ceux-ci ont participé à une manifestation le 4 mai dernier pour réclamer l’autodétermination du Sahara occidental. Tous ont été accusés de « violences à l’égard de fonctionnaires » et d’avoir « participé à un rassemblement armé », « placé des objets bloquant la circulation routière » et « dégradé des biens publics ». Ils risquent une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans, aux termes du Code pénal. Les six hommes sont actuellement en détention provisoire à la prison civile de Laayoune. El Hussein Bah a raconté à Amnesty International qu’il s’était vu forcé de signer plusieurs (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.