Écrire Guillermo Chen (h), directeur de la Fondation Nouvel Espoir, Río Negro ...

... ainsi que son épouse et ses deux enfants (un garçon et une fille) AMR 34/006/2008 - AU 64/08 Dans la soirée du 5 mars, six coups de feu ont été tirés contre le domicile de Guillermo Chen. Cet homme est directeur de la Fondation Nouvel Espoir, Río Negro, une organisation non gouvernementale (ONG) qui fait campagne pour que justice soit rendue aux victimes de crimes commis pendant la guerre civile qu’a connue le Guatémala de 1960 à 1996. Amnesty International estime que Guillermo Chen, son épouse et ses enfants sont en danger de mort. Le 5 mars vers 21 heures, deux cyclistes sont passés devant le domicile de Guillermo Chen, à Rabinal, une ville du département du Baja Verapaz (centre du pays), et ont tiré six coups de feu contre son portail. Guillermo Chen et sa famille se trouvaient à l’intérieur, mais personne n’a été blessé. La Fondation Nouvel Espoir fait campagne pour que justice soit rendue aux victimes de crimes commis pendant la guerre civile. En février 2008, Guillermo Chen est intervenu au moins 15 fois à l’antenne d’une station de radio locale pour appeler les indigènes à assister aux audiences publiques relatives au massacre de Río Negro, survenu le 13 mars 1982, au cours duquel des civils armés ont tué 177 femmes et fillettes indigènes. En février également, la Fondation Nouvel Espoir a organisé le déplacement d’une délégation de survivants et de témoins de ce massacre en Espagne, afin que ces personnes témoignent lors du procès de l’ancien président guatémaltèque José Efraín Ríos (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse