Écrire Venezuela. Les meurtres visant la famille Barrios se poursuivent avec l’homicide d’un garçon de 17 ans

AU 134/13, AMR 53/007/2013, 20 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er JUILLET 2013 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dans la nuit de jeudi 16 mai, Roni Barrios, 17 ans, a été tué à coups de machette ou de hache dans l’État d’Aragua, au Venezuela. Il est le dixième membre de la famille Barrios à être tué depuis 1998 dans des circonstances suggérant l’implication de la police. Les autorités ont échoué dans leur mission consistant à enquêter sur ces meurtres et à protéger cette famille contre de nouvelles violences. Roni Barrios, 17 ans, a été découvert sans vie le matin du 16 mai par son jeune frère, près du domicile de sa tante, Eloisa Barrios. Il est possible que les lésions qu’il présentait à la tête et au cou aient été causées par une machette ou une hache. Roni Barrios vivait et travaillait à Caracas mais était retourné chez lui dans la ville Guanayén (État d’Aragua) pour rendre visite à sa famille. Il avait été vu vivant pour la dernière fois la veille au soir. Les membres de la famille Barrios, de l’État d’Aragua (Venezuela), font l’objet de nombreuses menaces depuis 1998 ; certains ont été victimes de meurtre. Des policiers de cet État ont semble-t-il joué un rôle dans ces homicides, dont le rythme semble s’accélérer dernièrement – le meurtre de Roni est ainsi le troisième en 12 mois. Personne n’a jamais été traduit en justice pour ces crimes, qui ont commencé il y a 15 ans. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition