Écrire Colombie. Des paramilitaires menacent l’organisation de défense des droits humains Association nationale d’aide solidaire (ANDAS).

AU 133/13, AMR 23/022/2013, 20 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er JUILLET Les 13 et 14 mai, des défenseurs des droits humains travaillant auprès de personnes déplacées à Barrancabermeja, dans le nord de la Colombie, ont reçu trois menaces de mort émanant de paramilitaires. Leurs familles sont également en danger. Le 13 mai, une menace de mort a été inscrite sur un mur des locaux de l’Association nationale d’aide solidaire (ANDAS), organisation non gouvernementale (ONG) de défense des droits humains située à Barrancabermeja (département de Santander), dans une région appelée Magdalena Medio. Le 14 mai, María Ravelo Grimaldo, membre de l’ANDAS, a trouvé deux autres menaces de mort dans les bureaux, sous forme de tracts. Voici le contenu du premier, signé de l’Armée anti-restitution du Magdalena Medio : « Mort aux balances déguisées en guérilléros, sous couvert d’être des défenseurs des droits humains. » Le texte faisait référence à la menace de mort inscrite au mur et donnait 24 heures aux personnes concernées pour quitter la ville. Il citait María Ravelo Grimaldo, Alexander Trejos et Elías Ardilla et les avertissait que ni leurs enfants ni eux ne bénéficieraient de la moindre compassion. Ces trois personnes sont membres de l’ANDAS et de la représentation du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE) dans le Magdalena Medio. Le second tract, également découvert le 14 mai, citait les mêmes membres de l’ANDAS. Il était signé d’un groupe paramilitaire se faisant appeler Botalones (dérivé de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.