Écrire Guinée Equatoriale. Libération de la famille du dirigeant de l’opposition, Jerónimo Ndong ,11 personnes toujours en prison

Action complémentaire sur l’AU 132/13, AFR 24/003/2013 Date : 23 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUILLET 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci L’épouse et le frère du dirigeant de l’opposition Jerónimo Ndong ont été libérés de garde à vue le 20 mai, mais celui-ci est maintenant détenu sans inculpation aux côtés de 10 autres personnes arrêtées dans le cadre d’une manifestation avortée. Medianera et Ubaldo Mesi Ndong, respectivement l’épouse et le frère de Jerónimo Ndong, secrétaire général de l’Union populaire (UP) – un parti d’opposition –, ont été libérés de garde à vue le 20 mai vers 16 h 30. Jerónimo Ndong s’est livré à la police environ une heure et demie plus tard mais il ignorait que sa famille avait déjà été libérée. Il s’est rendu au poste de police central de Malabo, accompagné de son avocat et du président de l’UP. On lui avait demandé de venir signer une déclaration. Cependant, aucun document de ce type ne lui a été présenté. Le responsable de la police aurait dit à cet homme et aux deux personnes qui l’accompagnaient qu’ils devaient attendre l’arrivée du ministre de la Sécurité nationale. Pourtant, le 23 mai à 11 heures du matin, Jerónimo Ndong était toujours détenu sans inculpation au poste de police. Son épouse a pu le voir le 22 mai au matin mais n’a pas été autorisée à lui rendre visite depuis lors. Dix autres personnes arrêtées entre les 13 et 15 mai dans le cadre d’une manifestation avortée, prévue le 15 mai, sont encore détenues au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse