Écrire Egypte. Le militant Ahmed Douma jugé pour avoir « insulté le président »

Action complémentaire sur l’AU 112/13, MDE 12/024/2013, 23 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUIN 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès du prisonnier d’opinion Ahmed Douma a repris le 13 mai dernier. À la fin de l’audience, le président du tribunal a fixé la date du verdict au 3 juin prochain. Si Ahmed Douma est déclaré coupable d’outrage au président égyptien Mohamed Morsi, il risque jusqu’à deux ans de prison. L’audience qui s’est tenue le 13 mai 2013 était la deuxième du procès d’Ahmed Douma, qui est actuellement jugé pour avoir insulté Mohamed Morsi dans une émission télévisée. Pendant l’audience, celui-ci a déclaré qu’il tenait le président égyptien pour responsable des atteintes aux droits humains commises durant son mandat. Juste avant le début du procès devant le cinquième tribunal de district du Caire, des affrontements violents ont eu lieu entre les partisans, les avocats et les militants de l’opposition qui essayaient d’entrer à l’intérieur. Une délégation d’Amnesty International venue observer le procès a vu des policiers frapper des personnes dans la foule à coup de matraque. Les avocats d’Ahmed Douma ont appelé la cour à respecter la liberté d’expression ainsi que le droit des individus de critiquer leurs dirigeants. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en arabe ou dans votre propre langue : ? appelez les autorités à libérer Ahmed Douma (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse