Écrire Soudan du Sud. Des chefs religieux en détention.

AU 138/13, AFR 65/004/2013, 28 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 JUILLET 2013 Le 19 mai dernier, deux membres de l’Église presbytérienne du Soudan du Sud – le révérend Idris Nalos Kida et David Gayin, futur pasteur – ont été arrêtés à leurs domiciles par les forces de sécurité. Ils sont actuellement détenus au secret, sans pouvoir contacter un avocat ou leurs familles, et ils risquent d’être victimes de torture ou d’autres mauvais traitements. Le 19 mai 2013 à 20 heures, des agents des forces de sécurité sont entrés chez Idris Nalos Kida, à Djouba, la capitale du Soudan du Sud. Selon des témoins, ils ont tiré trois fois en l’air avant de frapper le révérend et de le faire monter dans une voiture appartenant à leurs services. Ils ont également fouillé son domicile et confisqué des effets personnels, notamment des téléphones mobiles, des clés, des ordinateurs portables et plusieurs documents. Dans la même soirée, vers 22 heures, plusieurs agents des forces de sécurité sont entrés par effraction chez David Gayin et l’ont appréhendé. Les familles des deux hommes ignorent la raison de leur interpellation et l’endroit où ils se trouvent. Idris Nalos Kida et David Gayin sont membres de l’Église presbytérienne à Djouba. Ils ne sont pas autorisés à contacter un avocat ou leurs proches. Au Soudan du Sud, il est illégal de placer un individu en détention pendant plus de 24 heures sans l’autorisation d’un tribunal, comme c’est le cas pour ces deux hommes. L’article 19(4) de la Constitution provisoire de ce pays dispose (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.