Écrire Zahid Masih (h)

ASA 33/009/2008 - AU 66/08 Zahid Masih, un ancien membre de l’armée pakistanaise, doit être exécuté le 12 mars. D’après certaines organisations locales de défense des droits humains, il a été reconnu coupable, à l’issue d’un procès inéquitable qui s’est déroulé devant un tribunal militaire, du meurtre et de l’agression sexuelle d’un garçon âgé de neuf ans. Le chef de l’armée, le général Ashfaq Pervaiz Kayani, peut commuer sa peine de mort à tout moment. Le président Parvez Moucharraf peut également intervenir dans ce sens. Selon la Commission asiatique des droits humains (AHRC), en 2003, Zahid Masih a disparu du camp militaire de Chirat, dans le district de Nowshera, à Peshawar, où il travaillait comme agent des services sanitaires pour l’armée pakistanaise. Pendant près de deux ans, ses proches n’ont pas été informés du lieu où il se trouvait. Le 1er mars 2005, il a été inculpé du meurtre et de l’agression sexuelle d’un garçon âgé de neuf ans, Mohammad Adnan. Zahid Masih a été déclaré coupable de ces deux chefs d’accusation par un tribunal militaire et condamné à mort le 10 mars 2006. D’après l’AHRC, des « aveux » de meurtre lui ont été arrachés sous la torture et il n’a pas été autorisé à bénéficier des services d’un avocat pendant son procès. Zahid Masih a affirmé qu’il était victime d’un coup monté et que d’autres militaires du camp de Chirat avaient commis ce crime. Zahid Masih est détenu à la prison centrale de Peshawar. Son exécution était prévue le 31 janvier, mais a été reportée de vingt jours. Elle doit désormais avoir (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.