Écrire Irak. Des « aveux » rétractés, mais des exécutions imminentes pour 11 condamnés à mort

Informations complémentaires sur l’AU 14/10, MDE 14/008/2013, 7 juin 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JUILLET 2013 On sait désormais que 11 hommes condamnés à mort en Irak en 2010, pour leur implication présumée dans des attentats à l’explosif, ont vu leur demande d’un nouveau procès rejetée par la Cour de cassation le 26 mars 2013. Ils risquent d’être exécutés à tout moment. Les 11 hommes (dont les noms figurent ci-après) ont été condamnés à mort par la deuxième chambre du tribunal pénal de Resafa à Bagdad, le 14 janvier 2010, après avoir été reconnus coupables au titre de la loi antiterroriste d’avoir participé à des attentats commis en août 2009 contre le ministère irakien des Affaires étrangères à Bagdad, qui avaient fait plus de 100 morts. Les 11 hommes ont été condamnés à mort à l’issue d’un procès inique et leurs sentences s’appuyaient sur des « aveux » obtenus sous la contrainte. D’après le jugement rendu par le tribunal, les 11 accusés ont « avoué » appartenir à Al Qaïda et avoir participé aux attentats durant la période de détention précédant le procès. Cependant, durant le procès, ils sont revenus sur ces « aveux » et affirmé qu’ils leur avaient été arrachés sous la torture et les menaces. Le tribunal a également noté que certains avaient affirmé avoir déjà tenté de revenir sur leurs déclarations lorsqu’ils avaient été présentés à un juge d’instruction. Toutefois, ils avaient été renvoyés devant les personnes chargées de les interroger et de nouveau torturés, jusqu’à ce qu’ils acceptent de répéter leurs « aveux » (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.