Écrire Bahreïn. Des militants incarcérés sont privés de soins

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/019/2013, 14 juin 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 26 JUILLET 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hassan Mshaima et Abdel Jalil al Singace, deux des 13 éminents militants bahreïnites de l’opposition, sont privés de soins médicaux urgents. Ce sont des prisonniers d’opinion. Hassan Mshaima est diabétique et a eu un cancer. Il doit donc faire régulièrement des bilans de santé à l’hôpital. Vers février 2013, le médecin de la prison a indiqué qu’il devait être examiné par un spécialiste hospitalier et qu’il aurait probablement besoin d’une opération. La direction de la prison n’accepte de le conduire dans un hôpital qu’à condition qu’il porte son uniforme de détenu. Abdel Jalil al Singace est également privé de soins médicaux alors que sa vue se détériore et qu’il souffre de tachycardie. Les deux hommes cités appartiennent à un groupe de 13 militants de l’opposition qui refusent de revêtir l’uniforme de la prison, au motif que seuls les criminels le portent et que faire de même eviendrait donc à admettre qu’ils sont aussi des criminels. Comme il s’agit de personnalités politiques ou religieuses célèbres à Bahreïn, ils ont été autorisés à demeurer en civil depuis leur arrestation, même lors des visites de leurs proches. Toutefois, depuis la mi-mars, la direction de la prison insiste pour qu’ils soient en uniforme lors des visites, probablement pour les humilier devant leurs familles. Les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.