Écrire Russie. Menaces contre un avocat réclamant de voir son client

AU 158/13 EUR 46/023/2013, 21 juin 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 2 AOÛT 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un avocat de la République de Karatchaïevo-Tcherkessie (Caucase du Nord, Russie) est illégalement privé de tout contact avec un de ses clients, actuellement détenu au secret, et reçoit des menaces. Vyatcheslav Merzakoulov, avocat pénaliste, a été engagé le 17 juin pour défendre Atam Atchmiz, qui avait été emmené dans un centre de détention provisoire à Tcherkessk, capitale de la République de Karatchaïevo-Tcherkessie. Aux termes du droit international et de la législation russe, une personne soupçonnée d’une infraction pénale qui est placée en détention a le droit de consulter immédiatement un avocat. Pour autant, pendant les cinq premiers jours de détention d’Atam Atchmiz, Vyatcheslav Merzakoulov n’a pas été autorisé à entrer en contact avec lui. Les agents en service au centre de détention provisoire ont expliqué à ce dernier que le responsable de l’enquête leur avait lui-même intimé l’ordre de ne pas le laisser voir son client, ce qui est illégal. Vyatcheslav Merzakoulov a déposé de multiples plaintes auprès des autorités russes, en vain. Par ailleurs, il pense que son client a peut-être été torturé et ses soupçons se sont renforcés lorsqu’il a vu des ambulanciers entrer dans le centre de détention. Entre-temps, le ministère de l’Intérieur a indiqué le 18 juin qu’Atam Atchmiz avait « avoué » l’homicide d’un fonctionnaire de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir