Écrire Chine. Demandez la libération du photographe chinois Du Bin.

AU 164/13, ASA 17/020/2013, 27 juin 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 8 AOÛT 2013 Du Bin, photographe et défenseur chinois des droits humains, est détenu actuellement car il est soupçonné d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Les charges pénales qui pèsent sur lui sont liées à ses activités pacifiques en faveur des droits humains et il risque d’être torturé. Du Bin, photographe, journaliste et écrivain de 41 ans, a réalisé récemment le documentaire intitulé Above the Ghosts’ Head : The Women of Masanjia Labour Camp, qui expose au grand jour les actes de torture et les autres mauvais traitements infligés dans le camp de « rééducation par le travail » pour femmes de Masanjia. Arrêté à son domicile le 31 mai par une dizaine de policiers en civil, il est détenu actuellement au poste de police du district de Fengtai, à Pékin. Selon des sources crédibles, la police aurait perquisitionné et saisi des livres, des documents, ses ordinateurs portables et d’autres biens. La police a laissé sur place une autorisation de perquisition et une autorisation d’interrogatoire. Datés du 1er juin, ces deux documents avaient pour objectif, semble-t-il, de permettre le placement de Du Bin en détention administrative pour « trouble dans un lieu public », infraction mineure pour laquelle les autorités peuvent détenir une personne jusqu’à 15 jours. Toutefois, le 9 juin, la police de Fengtai a nié détenir Du Bin. Le 13 juin, lorsque des membres de la famille de cet homme se sont rendus au poste (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir