Écrire Autorité Palestinienne. Un palestinien (« F. A. ») risque d’être exécuté par le Hamas

Action complémentaire sur l’AU 103/12, MDE 21/002/2013, 11 juillet 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 AOÛT 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme de 23 ans connu sous les initiales « F. A. » risque d’être exécuté par le gouvernement de facto du Hamas dans la bande de Gaza s’il est débouté de son appel contre sa condamnation à mort le 21 juillet. Il aurait signé des « aveux » sous la torture. Le procureur général du Hamas a déclaré cette semaine que deux autres personnes seraient exécutées dans les jours à venir. F. A., qui vivait à Jabalya, près de Gaza, a été condamné à mort le 24 mars 2013 pour « collaboration avec une entité ennemie » par le tribunal militaire central de Gaza. Selon son avocat, il a comparu devant le tribunal en larmes, le visage contusionné. Il a expliqué à son avocat qu’il avait été suspendu par les poignets et les chevilles et battu pendant son interrogatoire. Il a saisi la Haute Cour militaire. Les « aveux » qu’il a signés contenaient des affirmations improbables, concernant notamment le franchissement d’une clôture de quatre mètres de haut. F. A., détenu depuis janvier 2011, est incarcéré actuellement à la prison d’Al Katiba, à Gaza. Le 8 juillet, l’agence de presse Maan a cité le procureur général du gouvernement de facto du Hamas, Ismail Jaber, qui indiquait que deux personnes déclarées coupables de meurtre seraient mises à mort prochainement et que ces exécutions se dérouleraient pour la première fois en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !