Écrire Chine. Libération sous caution du militant Du Bin

Action complémentaire sur l’AU 164/13 , ASA 17/024/2013 - Chine, 18 juillet 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le photographe et militant chinois Du Bin a été libéré sous caution. Il a confirmé que lors de sa détention il avait été interrogé au sujet de son film sur la « rééducation par le travail » et de son livre sur la répression des militants de la place Tiananmen. Du Bin a été libéré sous caution le 8 juillet. Il n’est pas autorisé à quitter Pékin sans autorisation pendant un an et doit rester disponible pour être interrogé car les autorités le soupçonnent toujours d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public » (article 293 du Code pénal chinois). Il risque toujours d’être inculpé et jugé si l’enquête est concluante. Selon son avocat, les autorités veulent sans doute utiliser les conditions assorties à sa remise en liberté pour limiter les activités de Du Bin. Du Bin a confirmé qu’il avait été arrêté le 1er juin et qu’il n’avait pas été torturé ni soumis à d’autres formes de mauvais traitements lorsqu’il avait été détenu au poste de police du district de Fengtai, à Pékin. Il a indiqué qu’il avait été interrogé pendant plusieurs heures au sujet de son film documentaire récent sur les tortures et les mauvais traitements infligés aux femmes dans le camp de « rééducation par le travail » de Masanjia (Above the Ghosts’ Heads : The Women of Masanjia Labour Camp) et de son livre sur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.