Écrire Turquie. Détention d’un objecteur de conscience, Onur Erden

AU 183/13, EUR 44/018/2013, 18 juillet 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Onur Erden, objecteur de conscience, a été arrêté le 11 juillet à son arrivée à l’aéroport Atatürk d’Istanbul (Turquie) après avoir été expulsé de Chypre, où sa demande d’asile avait été rejetée. Le 17 juillet, il a été transféré à la prison du commandement du deuxième corps d’armée à Gallipoli (province de Çanakkale), où il risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Onur Erden, 28 ans, a commencé son service militaire le 2 janvier 2006. Le 11 avril 2006, il a quitté son unité à Tekirda ? (nord-ouest de la Turquie). Le 7 juillet 2006, il a été arrêté pour désertion et placé en détention provisoire. Il a ensuite été déclaré coupable et condamné à 10 mois d’emprisonnement. Il a été libéré le 23 janvier 2007 après avoir purgé une partie de sa peine (six mois et 20 jours), à condition qu’il se présente à son unité dans les 24 heures. Comme il ne l’a pas fait, il a été interpellé une fois de plus le 11 mars 2009. Poursuivi également pour désertion, il a été condamné de nouveau à 10 mois de prison. Au bout de trois mois et 10 jours, il a été libéré à condition qu’il rejoigne son unité. Là encore, il n’est pas retourné dans son unité, d’où les poursuites engagées à son encontre pour la troisième fois. Selon son avocat, Onur Erden a déclaré avoir subi des mauvais traitements à la prison militaire de Gallipoli (province de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse