Écrire Colombie. Des paramilitaires adressent des menaces de mort.

AU 190/13, AMR 23/032/2013, 24 juillet 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 SEPTEMBRE 2013 En deux occasions différentes, les 16 et 17 juillet dernier, des paramilitaires ont adressé des avertissements et des menaces de mort à des défenseurs des droits humains, dont Rocio Campos et Elizardo Badillo, chez qui les paramilitaires ont déposé un message la veille à son domicile, le menaçant de mort ainsi que d’autres membres du mouvement en faveur des libertés fondamentales de Barrancabermeja, dans le nord de la Colombie. Le 17 juillet 2013, deux hommes montés sur une moto non immatriculée sont arrivés chez Rocio Campos, à Barrancabermeja, dans la région du Magdalena Medio (nord du pays). Cette femme est membre de la section du Magdalena Medio du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE). Elle ne se trouvait pas à son domicile à ce moment-là et les deux hommes, dont un était apparemment armé, ont dit à sa fille : « Dis-lui que ceux qui lui ont interdit de faire son travail en faveur des droits humains sont en train de la chercher. » Rocio Campos se bat pour obtenir vérité et justice, en particulier dans l’affaire du massacre commis par des paramilitaires le 16 mai 1998. Ce jour-là, outre ceux qui ont été tués, 25 personnes, dont le frère de la militante, ont été victimes de disparition forcée. La dépouille de certaines d’entre elles ont été rendues à leurs familles au cours d’une cérémonie qui a eu lieu les 5 et 6 juillet. À cette occasion, Rocio Campos s’est adressée aux médias pour réclamer (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.