Écrire Etats-Unis. Exhortez le gouverneur à reconsidérer son refus d’accorder la grâce.

Action complémentaire sur l’AU 189/13, AMR 51/054/2013, États-Unis VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 7 AOÛT 2013 Le 24 juillet, le gouverneur de l’Ohio a annoncé qu’il refusait d’accorder la grâce à Billy Slagle, dont l’exécution demeure programmée pour le 7 août. Le bureau du gouverneur John Kasich a annoncé le 24 juillet qu’il avait « rejeté la demande de clémence du pouvoir exécutif » soumise par Billy Slagle. L’annonce ne précisait rien de plus sur cette décision, qui a fait suite au vote, le 16 juillet, du Comité des grâces et des libérations conditionnelles recommandant à six voix contre quatre de lui refuser la grâce. Le gouverneur n’était pas tenu de suivre le vote serré du Comité, et rien ne l’empêche aujourd’hui de revenir sur sa décision. Billy Slagle a été condamné à mort dans le comté de Cuyahoga en avril 1988 pour le meurtre de sa voisine de 40 ans, Mari Anne Pope, qui a succombé à de multiples coups de ciseaux reçus lorsqu’elle s’est éveillée et s’est retrouvée nez-à-nez avec un intrus dans sa maison, à l’aube du 13 août 1987. Appréhendé sur les lieux, Billy Slagle était âgé de 18 ans au moment des faits. Incarcéré pendant toute sa vie d’adulte (sauf huit mois), il a passé les 25 dernières années dans le couloir de la mort. Il demande la commutation de sa peine capitale en peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Le procureur actuel du comté de Cuyahoga compte parmi ceux qui soutiennent une mesure de grâce, tout comme le juge de la Cour suprême de l’Ohio qui a émis une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.