Écrire Bahreïn. Le détenu Hassan Mshaima se voit refuser des soins médicaux

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/025/2013, 29 juillet 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hassan Mshaima, l’un des 13 militants bahreïnites de premier plan appartenant à l’opposition incarcérés en 2011, a indiqué à sa famille qu’il n’était pas autorisé à recevoir un traitement médical dont il a besoin d’urgence. Cet homme est un prisonnier d’opinion. Hassan Mshaima est diabétique et a vaincu un cancer. Au téléphone avec sa famille depuis la prison de Jaww, il s’est plaint de vives douleurs dans l’oreille droite assorties de sécrétions malodorantes qui duraient depuis plus d’une semaine. Il a expliqué que l’administration pénitentiaire ne l’avait pas autorisé à bénéficier d’un traitement spécialisé dans un établissement extérieur car il refuse de porter l’uniforme de la prison. Hassan Mshaima, 65 ans, souffre de divers problèmes de santé et nécessite des contrôles réguliers qui doivent être effectués à l’hôpital. En février, le médecin de la prison a déclaré que cet homme devait être examiné par un spécialiste dans un hôpital et qu’il faudrait probablement l’opérer. Les autorités pénitentiaires refusent toutefois de le conduire à l’hôpital s’il ne porte pas l’uniforme de la prison. En 2011, lors du procès des 13 militants devant un tribunal militaire, des policiers lui ont administré des coups de poings et de pieds, notamment à l’oreille droite. Il a subi une opération à l’oreille en 2012. Jusqu’à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.