Écrire Manjit Singh (h), ressortissant indien

ASA 33/010/2008 - AU 69/08 Un homme que les autorités pakistanaises affirment être Manjit Singh, mais qui, selon sa famille, est victime d’une erreur d’identité, risque d’être exécuté de façon imminente après le rejet de son recours en grâce par le président Musharraf, le 5 mars 2008. Il est détenu à la prison de Kot Lakhpat à Lahore. Accusé d’avoir travaillé pour les services secrets indiens, cet homme a été arrêté en tant que Manjit Singh en 1990. Il a cependant été condamné en 1991 pour son implication présumée dans quatre attentats à l’explosif qui ont fait 14 morts en 1990 à Lahore et Faisalabad. Il a été débouté en 2006 d’un recours formé auprès de la Cour suprême du Pakistan visant à faire annuler sa peine. Depuis son arrestation, sa famille affirme qu’il s’appelle Sarabjit Singh, et non Manjit Singh, et qu’il s’agit d’un agriculteur indien qui a accidentellement pénétré en territoire pakistanais pendant qu’il travaillait. INFORMATIONS GÉNÉRALES Voilà plus d’un demi-siècle que la frontière séparant de fait l’Inde et le Pakistan, appelée « Ligne de contrôle (LOC) », est au centre d’affrontements militaires entre ces deux pays, dont les revendications territoriales sur le Cachemire ont donné lieu à des conflits majeurs en 1947, 1965, 1971 et 1999. La dernière guerre indo-pakistanaise remonte à mai 1999 et s’est déroulée à Kargil, dans la vallée du Cachemire. Depuis plusieurs dizaines d’années, des centaines de soldats et civils indiens et pakistanais sont emprisonnés d’un côté comme de l’autre pour avoir franchi la LOC (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse