Écrire Bresil. Un « suspect » Amarildo Souza Lima, disparait en garde a vue

AU 202/13, AMR 19/006/2013, 2 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 14 juillet dernier, des policiers militaires ont arrêté Amarildo Souza Lima, qu’ils ont apparemment pris pour un trafiquant de drogue qu’ils poursuivaient à Rio de Janeiro. Ils ont depuis affirmé l’avoir libéré après avoir vérifié son identité, mais personne ne l’a revu depuis. Amarildo Souza Lima, 42 ans, a été conduit à l’Unité de police pacificatrice (UPP) de Rocinha, à Rio de Janeiro. Des caméras de surveillance situées à l’entrée montraient cet homme se faire emmener à l’intérieur du bâtiment, mais les policiers affirment qu’il est sorti par une porte non surveillée, la caméra étant cassée. La police a déclaré avoir ouvert une enquête pour savoir ce qui est arrivé à Amarildo Souza Lima après sa libération, mais elle n’a rien trouvé. Le 24 juillet, Elizabeth Gomes da Silva, l’épouse de cet homme, a confié au journal brésilien O Globo : « Je ne pense pas que je le reverrai vivant. Nous n’avons pas encore été menacés mais j’ai peur de ce que la police peut faire contre moi et ma famille une fois que l’affaire sera classée. » Amarildo Souza Lima a toujours vécu dans le quartier de Rocinha à Rio de Janeiro, et il est bien connu des habitants et des policiers locaux. Le 17 juillet, les résidents de Rocinha ont commencé une série de manifestations auxquelles ont participé des personnes venues de toute la capitale, et qui ont engendré (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.