Écrire Australie. Des réfugiés placés en détention illimitée au large de l’Australie

AU 197/13, ASA 12/001/2013, 1er août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des centaines d’« arrivées non autorisées par voie maritime », c’est-à-dire des demandeurs d’asile arrivant en Australie par bateau, sont actuellement transférés par avion, ou risquent de l’être très bientôt, vers l’île Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, officiellement pour que leurs demandes soient étudiées. Si l’asile leur est accordé, ces personnes seront « installées » là-bas. Le 31 juillet 2013, les autorités australiennes ont transféré une quarantaine de demandeurs d’asile de l’île Christmas vers le centre régional de traitement de l’île Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est probable que ce groupe soit suivi par des centaines de demandeurs d’asile arrivés sur les côtes australiennes par bateau au cours des dernières semaines. Ces personnes risquent fort de connaître la même situation pénible que plus de deux cents demandeurs d’asile détenus auparavant sur cette île dans le cadre d’un accord plus ancien. Selon une nouvelle politique, les demandeurs d’asile seront installés de façon permanente en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et non en Australie, si l’asile leur est accordé. Les personnes détenues sur l’île Manus ont été automatiquement placées en détention illimitée, sans évaluation au cas par cas de la nécessité et de la proportionnalité d’une telle mesure, et sans être déférées rapidement devant une autorité compétente, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir