Écrire Colombie. Des paramilitaires menacent de tuer des défenseurs des droits humains

AU 215/13, AMR23/036/2013, 7 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des paramilitaires prévoient de tuer des membres d’une ONG colombienne, la Commission Justice et paix, et des responsables locaux des bassins des fleuves Curvaradó et Jiguamiandó. Une première attaque a échoué, mais d’autres sont en préparation. Grâce à un témoin ayant assisté à des conversations entre des hommes d’affaires et des paramilitaires, l’ONG Commission Justice et paix a appris que des personnes projetaient d’assassiner le défenseur des droits humains Faiver Chimonja le 2 ou le 3 août, au moment d’un déplacement à Apartadocito et Llano Rico, dans le bassin du fleuve Curvaradó. Cet homme a modifié ses plans et évité la mort. Il vit depuis deux ans avec les habitants du bassin du fleuve Curvaradó, dans le nord-ouest du département du Chocó, qui sont revenus sur ces terres. Manuel Garzón, un avocat appartenant à cette ONG, a été suivi le 1er août, lorsqu’il a quitté son bureau à vélo. L’homme qui le suivait, lui aussi à vélo, lui a dit : « Ne faites pas de vague avec ce que vous faites ». Il semble que les paramilitaires surveillent les membres de l’ONG, qui travaillent avec les populations des bassins des fleuves Curvaradó et Jiguamiandó. Des paramilitaires ont déjà maintenu des défenseurs des droits humains sous surveillance avant de tenter de les tuer. Un tribunal a estimé, le 30 juillet, que deux hommes d’affaires (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.