Écrire Bahreïn. Mohammad Sanad al Makina, un militant, arrêté et inculpé

AU 217/13, MDE 11/032/2013, 13 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 SEPTEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohammad Sanad al Makina, banquier bahreïnite, a été arrêté le 9 août à l’aéroport international de Bahreïn alors qu’il partait en vacances avec des membres de sa famille. Il fait l’objet de plusieurs chefs d’inculpation, notamment l’« incitation à la haine contre le régime ». Cet homme est un prisonnier d’opinion. Mohammad Sanad al Makina, 27 ans, est banquier et membre d’un mouvement politique bahreïnite, le Rassemblement démocratique national. Le 9 août vers 16 h 30, les autorités ont empêché cet homme et 13 membres de sa famille d’embarquer sur un vol à destination du Sri Lanka. Elles les ont libérés au bout d’une heure, à l’exception de Mohammad Sanad al Makina. Elles ont confisqué le téléphone portable de ce dernier, ainsi qu’un ordinateur portable, une tablette et un appareil photographique qui se trouvaient en sa possession. Lorsque Mohammad Sanad al Makina a pu téléphoner à ses proches, le lendemain soir, il leur a dit qu’il était à la Direction des enquêtes criminelles et serait déféré au parquet le surlendemain. Le 11 août, le ministère public l’a interrogé pendant deux heures, en présence de son avocat, avant de l’inculper d’« appel à un changement de régime politique par la force », « incitation à la haine contre le régime », « incitation à ignorer la loi » et « appel à des rassemblements illégaux ». Il a ordonné son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse