Écrire Le Pakistan s’apprête à reprendre les exécutions

AU 224/13, ASA 33/010/2013, 17 août 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 20 AOÛT 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des milliers de personnes risquent d’être mises à mort au Pakistan car le nouveau gouvernement s’apprête à reprendre les exécutions, qui ont cessé depuis cinq ans. Huit prisonniers doivent être exécutés entre le 20 et le 25 août. Ils figurent parmi les 450 auxquels les autorités risquent d’ôter la vie très prochainement. Huit hommes doivent être exécutés entre le 20 et le 25 août au Pakistan, plus précisément dans la province du Sind – Attaullah alias Qasim, Muhammad Azam alias Sharif et Jalal alias Abdul Jalil, détenus à la prison de Sukkur, Behram Khan et Shafqat Hussain, qui se trouvent à la prison centrale de Karachi – et dans le Pendjab – Muhammad Munir Hussain, incarcéré à la prison de Vehari, Zulfiqar Ali Khan, qui se trouve à la prison d’Adiala, et Mohammad Ameen. Shafqat Hussain et Mohammad Ameen étaient mineurs lorsqu’ils ont commis l’infraction dont ils ont été reconnus coupables. Pourtant, le Pakistan est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques et à la Convention relative aux droits de l’enfant, qui interdisent le recours à la peine capitale pour les crimes perpétrés par des personnes de moins de 18 ans. Les hommes cités ont été condamnés pour divers crimes, notamment le meurtre et l’enlèvement. Behram Khan et Shafqat Hussain affirment avoir subi des mauvais traitements au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir