Écrire Bahreïn. Une militante, Seddiqa al-Basri, détenue

AU 221/13, MDE 11/033/2013, 16 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Seddiqa al Basri, 27 ans et mère de deux enfants, est détenue depuis le 14 août dernier. Trois autres femmes et une jeune fille ont été interpellées en même temps qu’elle, avant d’être relâchées peu après. Seddiqa al Basri semble être une prisonnière d’opinion et risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Le 14 août 2013 vers 15 heures, Seddiqa al Basri ainsi que trois autres femmes et une jeune fille de 14 ans ont été arrêtées alors qu’elles essayaient de se rendre en voiture à une manifestation antigouvernementale au carrefour de Sayf à Manama, la capitale du pays. Seddiqa al Basri était au volant lorsque des policiers l’ont appréhendée. Ceux-ci ont forcé les cinq femmes à sortir de la voiture avant de les faire monter dans un véhicule de police pour les emmener au poste de police d’Al Hurra, où elles ont été interrogées pendant plusieurs heures. Le 15 août vers 1 heure du matin, Tayyiba Derwish Issa, Sharifa Sayyid Saeed Mahdi et une troisième femme dont le nom n’a pas été révélé, ainsi que la jeune fille, Adhra Mohammad, ont été libérées. Au même moment, Seddiqa al Basri a été transférée vers le centre de détention de Madinat Issa, au sud-ouest de Manama. Le jour même, elle a été déférée au bureau du procureur, où elle a été questionnée en présence de son avocat. Ce dernier avait demandé la permission (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.