Écrire Syrie. Des hommes victimes de disparition forcée.( Youssef Abdelke et Adnan al-Dibs)

AU 225/13, MDE 24/040/2013, 16 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. L’artiste syrien Youssef Abdelke et son ami Adnan al Dibs sont détenus au secret dans un endroit inconnu depuis leur arrestation le 18 juillet dernier par les forces de sécurité à Tartous. Ils sont victimes de disparition forcée. Youssef Abdelke, Adnan al Dibs et un troisième homme, Toufiq Umran, ont été appréhendés à un poste de contrôle du Service de renseignement militaire alors qu’ils essayaient d’entrer à Tartous, sur la côte. Ils ont ensuite été conduits dans les locaux du Service dans cette même ville. Toufiq Umran a été relâché le 3 août mais nous sommes sans nouvelles des deux autres depuis leur interpellation. Les anciens détenus qui se trouvaient avec ces deux hommes dans les locaux du Service de renseignement militaire à Tartous ont confié qu’Adnan al Dibs avait été transféré vers un autre centre de détention, probablement à Damas, tandis que Youssef Abdelke avait visiblement été conduit à la Sûreté de l’État à Tartous. Lorsque les proches de Youssef Abdelke ont demandé des informations à son sujet au Service de renseignement militaire et à la Sûreté de l’État, des membres des forces de sécurité ont nié que cet homme ait été détenu dans ces locaux. Les familles des deux hommes ignorent où ceux-ci se trouvent et ce qui leur est arrivé, et s’inquiètent pour leur bien-être, notamment celui d’Adnan al Dibs, qui a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !