Écrire Mexique. Halte aux disparitions forcées aux mains de la marine mexicaine (Armando del Bosque Villarreal)

AU 222/13 Index : AMR 41/050/2013, 16 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 SEPTEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. On est sans nouvelles d’un homme arrêté illégalement par des fusiliers marins mexicains le 3 août 2013. Les responsables de la Marine nient le détenir. Il est la quatrième personne à être ainsi soumise à une disparition forcée manifeste par des fusiliers marins dans ou aux alentours de la ville frontalière de Nuevo Laredo (État du Tamaulipas) depuis le 29 juillet. Selon des témoins, Armando del Bosque Villarreal, âgé de 33 ans, était au volant de sa voiture dans la ville de Colombia (État du Nuevo León), à quelques minutes seulement de Nuevo Laredo, quand des fusiliers marins l’ont contraint à s’arrêter, traîné hors de sa voiture, menotté et emmené dans un véhicule militaire. Deux policiers municipaux locaux étaient aussi présents lors de cette arrestation. Les militaires ont conduit Armando del Bosque au complexe provisoire de la Marine situé à la périphérie de la ville. Le père du jeune homme s’est rendu sur les lieux quelques minutes plus tard, et un capitaine l’a informé que son fils avait été arrêté et était en train d’être interrogé. Il a promis de le tenir au courant de l’évolution de la situation. Une heure plus tard, ce même capitaine est revenu voir le père d’Armando et lui a affirmé que son fils n’avait en fait pas été arrêté, refusant de lui donner d’autres informations. Des officiers de la Marine ont donné (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse