Écrire Irak. Un détenu kurde en grève de la faim ( Niaz ‘Aziz Saleh)

AU 229/13, MDE 14/015/2013, 20 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er OCTOBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme de 36 ans actuellement en grève de la faim est détenu sans inculpation ni jugement depuis 20 mois à Erbil, la capitale de la région du Kurdistan, en Irak. Il a été maintenu à l’isolement pendant les trois premiers mois et battu à plusieurs reprises. Les autorités l’accusent de divulguer des informations à un journal concernant des fraudes électorales. Niaz Aziz Saleh, marié et père de deux filles, mène une grève de la faim depuis deux mois pour protester contre sa détention. Ses proches ont engagé deux avocats pour le défendre mais ceux-ci ne peuvent rien faire tant que cet homme ne sera pas inculpé. De plus, ils se sont vu empêcher par l’Asayish (les principales forces de sécurité de la région) de lui rendre visite en détention. Niaz Aziz Saleh travaillait au bureau d’enregistrement au siège du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) à Salahuddin, près d’Erbil. Le 5 janvier 2012, des agents de sécurité, membres du Parastin – le service de renseignement du PDK – l’ont arrêté à son bureau. Sa famille ignorait ce qui lui était arrivé et où il se trouvait jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel de la part d’un agent de sécurité de l’Asayish Gishti (les principales forces de sécurité du pays) à Erbil, qui lui a révélé le lieu de détention de cet homme et l’a informée qu’elle pouvait lui rendre visite. Elle a appris que Niaz (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse