Écrire Inde. Deux exécutions suspendues, une troisième imminente

Action complémentaire sur l’AU 91/13, ASA 20/037/2013, 23 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 21 août dernier, la Cour suprême de l’Inde a repoussé l’exécution de Shivu et de Jadeswamy, qui devait avoir lieu le lendemain. Devender Pal Singh Bhullar, quant à lui, risque toujours d’être exécuté d’un moment à l’autre. Shivu et Jadeswamy, condamnés à mort en 2005, ont adressé une demande de grâce au président, en vain. Ils devaient être exécutés le 22 août 2013. Leurs avocats ont réclamé la commutation de la peine prononcée à l’encontre de leurs clients, arguant que le délai excessif de six ans dans l’examen de leur recours en grâce rendait ce châtiment cruel, inhumain et dégradant. Shivu a essayé de se suicider en se coupant aux poignets et à d’autres parties du corps pendant que la Cour suprême étudiait leur requête. Les autorités de la prison ont informé les journalistes que ces blessures étaient légères et que cet homme était soigné au sein de leur établissement. Shivu et Jadeswamy sont maintenant tous deux détenus à la prison centrale du district de Belgaum, au Karnataka. Le 22 octobre prochain, une grande chambre de la Cour suprême commencera à examiner cette affaire, ainsi que celle d’au moins 17 autres condamnés à mort dont la demande de grâce a été rejetée par le président. Aucune date d’exécution n’a été fixée pour Devender Pal Singh Bhullar, mais celui-ci risque d’être mis à mort sous peu, la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.