Écrire Etats Unis. La santé mentale de Marshall Gore en question, après la programmation de son exécution

AU 230/13, AMR 51/059/2013, 21 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Marshall Gore, âgé de 50 ans, doit être exécuté en Floride le 1er octobre pour un meurtre commis en 1988. Son « aptitude » mentale à être exécuté est mise en question. Marshall Gore a été condamné à mort en 1995 pour le meurtre de Robyn Novick, une femme dont le corps a été retrouvé dans une zone rurale du comté de Miami-Dade, en Floride, le 16 mars 1988, quatre jours après sa disparition. La cour suprême de Floride a annulé sa condamnation en 1998 en raison des manquements commis par le parquet, mais Marshall Gore a de nouveau été condamné à mort lors d’un second procès en 1999. Il purgeait déjà une peine capitale prononcée dans le comté de Columbia, également en Floride, en 1990 pour le meurtre de Susan Roark, une étudiante portée disparue dans le Tennessee en janvier 1988 et dont le corps avait été retrouvé en Floride deux mois plus tard. Dans un avis rendu en 2009, la cour suprême de Floride a relevé que la question de l’« état mental » de Marshall Gore avait été un « thème récurrent » au cours des procès dans ces deux affaires. Le 13 mai 2013, le gouverneur Rick Scott a signé l’ordre d’exécution de Marshall Gore dans l’affaire de Miami-Dade. L’avocat ayant défendu Marshall Gore lors de la procédure devant les juridictions d’État a indiqué que son client était probablement « inapte » à être exécuté, qu’il était « irrationnel » et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir