Écrire Egypte. Expulsion de réfugiés syriens

Ceci est la première mise à jour de l’AU 218/13, MDE 12/044/2013, 13 août 2013. Cette action est désormais close. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Les autorités égyptiennes ont expulsé 41 Syriens et Palestiniens vers la Turquie et le Liban. Ces personnes, dont au moins 13 mineurs et 10 femmes, avaient cherché refuge en Égypte après avoir fui le conflit armé en Syrie. Le 9 août 2013, la marine égyptienne a arrêté près du port de Dekheila, à Alexandrie, 13 Syriens et 28 Palestiniens qui avaient fui le conflit en Syrie et les a inculpés de tentative de sortie illégale du territoire. Le procureur avait ordonné leur libération mais le ministre de l’Intérieur ne s’est pas exécuté pour des « raisons de sûreté nationale ». D’après les informations dont dispose Amnesty International, les 28 Palestiniens ont été expulsés le 21 août 2013 vers Beyrouth (Liban). Huit Syriens ont été expulsés vers Istanbul (Turquie) le 15 août 2013. Toutes ces personnes étaient détenues au poste de police de Dekheila, à Alexandrie. Le bureau régional du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Caire a confirmé qu’au moins huit des Syriens étaient enregistrés auprès de ses services. Toute personne fuyant le conflit en Syrie, notamment les Syriens et les Palestiniens vivant dans ce pays, doit être considérée comme ayant besoin d’une protection internationale. Outre la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, l’Égypte est partie à la Convention de 1969 régissant les aspects propres aux problèmes des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.