Écrire Ouzbekistan.Le ressortissant tadjik Abdoumavlon Abdourakhmonov risque toujours la torture

Action complémentaire sur l’AU 231/13, EUR 62/006/2013, 9 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le ressortissant tadjik Abdoumavlon Abdourakhmonov est détenu en Ouzbékistan en attendant son procès et sans pouvoir contacter un avocat depuis plus de cinq mois. Des représentants de l’ambassade du Tadjikistan ont pu lui rendre visite en détention, tandis que sa famille n’en a toujours pas reçu l’autorisation. On ignore les raisons de l’incarcération de cet homme. Nous savons désormais de source sûre que le citoyen tadjik Abdoumavlon Abdourakhmonov, dont on ignorait le lieu de détention jusque-là, se trouve dans un centre de détention de Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan, où il attend son procès depuis plus de cinq mois. Des représentants de l’ambassade du Tadjikistan lui ont rendu visite et ont affirmé qu’il semblait aller bien, mais ses proches ignorent toujours les raisons de son incarcération. Ceux-ci n’ont eu aucun contact avec lui depuis son placement en détention en avril dernier. De plus, Abdoumavlon Abdourakhmonov n’est pas autorisé à consulter aucun avocat. Tout cela suggère que cet homme risque encore de subir des actes de torture, malgré la visite des autorités tadjikes. Abdoumavlon Abdourakhmonov, 38 ans, est arrivé en Ouzbékistan le 25 avril 2013 pour rendre visite à son enfant issu de son premier mariage. Il devait rentrer trois jours plus tard. Le 29 avril, son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir