Écrire Cuba. Iván Fernández Depestre un nouveau prisonnier d’opinion en grève de la faim

AU 240/13, AMR 25/008/2013, 11 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant cubain Iván Fernández Depestre a été arrêté le 30 juillet 2013 lors d’une manifestation pacifique, et est en grève de la faim depuis. Il a été condamné le 2 août à trois ans d’emprisonnement pour des motifs politiques. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Le 30 juillet, alors qu’ils manifestaient pacifiquement à Placetas, dans la province de Villa Clara (centre du pays) pour commémorer l’anniversaire de la mort du héros national cubain Frank País, Iván Fernández Depestre, membre de plusieurs groupes dissidents, et cinq autres militants ont été arrêtés par des agents du Département de la Sûreté de l’État. Tous ont été libérés par la suite, sauf Iván Fernández Depestre, qui a été inculpé de « dangerosité » – mesure préventive visant la « propension particulière d’une personne à commettre des délits ». Cette disposition érige en infraction des comportements comme l’ivresse, la toxicomanie et le « comportement antisocial », mais elle sert aussi de prétexte pour emprisonner des dissidents politiques, des journalistes indépendants et des détracteurs du régime. Un procès sommaire s’est tenu le 2 août devant le tribunal municipal de Placetas, dans la province de Villa Clara. Iván Fernández Depestre a été condamné à trois ans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir