Écrire Chine. Des militants torturés risquent des poursuites

Action complémentaire sur l’AU 180/13, ASA 17/031/2013, 13 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 OCTOBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ding Hongfen, Qu Fengsheng, Shen Aibin, Shen Guodong et Yin Xijin, défenseurs des droits humains, ont été arrêtés dans la province du Jiangsu (est de la Chine). Ils sont soupçonnés d’avoir « organisé un rassemblement en vue de troubler l’ordre social ». De ce fait, ils risquent un procès. Au moins quatre d’entre eux affirment avoir été torturés afin de passer aux « aveux ». Ding Hongfen, Qu Fengsheng et Shen Aibin ont été arrêtés officiellement début août dans la province du Jiangsu (est de la Chine). Ils sont soupçonnés d’avoir « organisé un rassemblement en vue de troubler l’ordre social » parce qu’ils ont participé à une « action de sauvetage » qui a permis la libération de cinq personnes détenues dans un lieu illégal, une « prison noire ». Ils sont toutefois incarcérés depuis fin juin. Par ailleurs, l’arrestation officielle de Shen Guodong et Yin Xijin, qui ont aussi participé à l’« action de sauvetage » du 22 juin (pour de plus amples informations, voir la première AU qui leur a été consacrée), a été confirmée. Ces personnes sont soupçonnées elles aussi d’avoir « organisé un rassemblement en vue de troubler l’ordre social ». Les familles des cinq personnes citées ont engagé des avocats. Selon ces derniers, Ding Hongfen, Shen Aibin, Shen Guodong et Yin Xijin ont été torturés afin de passer aux « (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !