Écrire Egypte. 21 réfugiés syriens et 2 réfugiées palestiniens ayant fui le conflit en Syrie risquent d’être expulsés

AU 245/13, MDE 12/052/2013, 13 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Vingt-trois réfugiés venus de Syrie (21 Syriens et deux Palestiniennes) risquent d’être expulsés d’Égypte. Parmi eux se trouvent cinq femmes et neuf enfants. En cas d’expulsion, les Palestiniennes seront probablement envoyées au Liban et les Syriens en Turquie. Ce groupe a cherché refuge en Égypte lorsqu’il a fui le conflit en Syrie. Au titre du droit international, l’Égypte a pour responsabilité de protéger les individus qui fuient ce conflit. Ces 23 personnes font partie d’un groupe de Syriens et de Palestiniens qui ont fui la Syrie et ont été arrêtés par la marine égyptienne, fin août 2013, sur une île située près d’Alexandrie, où des passeurs les avaient abandonnés. Ces passeurs avaient été payés environ 3 500 dollars par personne pour les emmener en Italie. La marine égyptienne a conduit le groupe au camp militaire d’Aboukir, dans l’est du gouvernorat d’Alexandrie, où ces personnes ont été détenues pendant un jour. Le 31 août, elles ont été transférées au deuxième poste de police de Montazah, à Alexandrie. Elles étaient accusées d’avoir quitté l’Égypte de façon irrégulière. Le procureur a enquêté, les a interrogées dans les locaux de la police deux jours après leur arrivée, et a ordonné leur libération. La police ne s’est toutefois pas exécutée, pour de vagues raisons de « sécurité nationale ». Actuellement, 21 Syriens, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir