Écrire Mexique. Effraction dans le Centre des droits humains Juan Gerardi

AU 250/13, AMR 41/059/2013, 16 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 8 septembre, des individus sont entrés par effraction dans les locaux d’un comité de défense des droits humains situés dans l’État de Coahuila (nord du Mexique) et ont volé des informations sensibles. Le personnel pourrait subir un nouveau harcèlement. Le 8 septembre, des inconnus sont entrés par effraction dans les locaux du Comité de défense des droits humains Juan Gerardi, à Torreón (État de Coahuila). Ils ont emporté deux ordinateurs de bureau contenant des informations sur des affaires mais n’ont pas touché à l’ordinateur neuf qui était encore emballé. Ils ont également dérobé d’autres objets, notamment une chaîne hi-fi et une imprimante. Le personnel du Comité estime donc qu’il ne s’agissait pas d’un simple vol mais d’une manœuvre d’intimidation et d’une action visant à obtenir des informations. Les dossiers confidentiels en version papier qui avaient trait à des cas sensibles de disparitions forcées et d’enlèvements ont été fouillés. Des photographies de migrants, des documents d’expulsion scannés et des données personnelles scannées qui concernent les employés du Comité ont disparu. Une plainte a été déposée auprès du parquet général de l’État de Coahuila. En février 2012, l’armée et la police avaient effectué une descente dans les locaux du Comité de défense des droits humains Juan Gerardi. Malgré les éléments (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse