Écrire Bahreïn. Une femme enceinte, Nadia Ali Yousef Saleh, détenue sans inculpation.

AU 251/13, MDE 11/039/2013, 17 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 OCTOBRE 2013 Une femme enceinte âgée de 37 ans, Nadia Ali Yousef Saleh, est détenue à Bahreïn depuis le 30 mai sans avoir été jugée ni même inculpée et aurait été battue lors de son arrestation. Aujourd’hui enceinte de huit mois, elle a été admise à l’hôpital d’Al Salmaniya le 15 septembre. Nadia Ali Yousef Saleh circulait en voiture avec son mari et sa mère le 29 mai 2013 lorsqu’ils ont été arrêtés à un poste de contrôle près du village de Beni Jamra, dans le nord-ouest de Bahreïn. Les policiers ont appréhendé son mari, et quand elle a demandé quelle en était la raison, l’un d’eux aurait commencé à l’insulter. Selon les informations recueillies par Amnesty International, les policiers ont pris sa carte d’identité et lui ont dit de se rendre au poste de police d’al Budaya, à Manama (la capitale), le lendemain. Elle y est allée et trois policiers lui ont alors attaché les mains derrière le dos, l’ont conduite aux toilettes et l’ont battue. Elle a ensuite été transférée dans un centre de détention pour femmes à Issa, dans le centre de Bahreïn. Elle a été présentée devant le ministère public à trois reprises, et chaque fois sa détention a été prolongée d’un mois dans l’attente d’un complément d’enquête. Nadia Ali Yousef Saleh a un fils de trois ans et est enceinte de huit mois. Le 15 septembre, elle a été admise à l’hôpital d’Al Salmaniya, à Manama, sous surveillance policière. D’après ses proches, elle souffre de problèmes psychologiques et, avant sa (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir