Écrire Colombie. Enlèvement par des paramilitaires près d’une communauté de paix

AU 255/13, AMR 23/042/2013, 18 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des soldats et des paramilitaires colombiens ont menacé des membres de la communauté de paix de San José de Apartadó et d’autres civils de la région. Un paysan a été victime d’une disparition forcée et des dizaines de personnes ont été déplacées de force. Le 11 septembre, des soldats de la 24e brigade mobile de l’armée colombienne ont arrêté un membre de la communauté de paix de San José de Apartadó dans le hameau de La Resbalosa (commune d’Apartadó, département d’Antioquia). Le menaçant au moyen d’une arme à feu, ils lui ont dit que la communauté de paix ne tiendrait pas longtemps car elle était prise en tenaille entre les paramilitaires et l’armée et que la « justice militaire leur permettrait de faire ce qu’ils voudraient ». Ils l’ont relâché une demi-heure plus tard. Il a été signalé à plusieurs reprises que les paramilitaires ainsi que les forces armées se trouvaient dans la région. Le 31 août, Buenaventura Hoyos Hernández, un paysan, a été enlevé par des paramilitaires dans le hameau de La Hoz (commune d’Apartadó), situé à proximité de la communauté de paix. Il a été vu pour la dernière fois le 3 septembre : il était ligoté et des paramilitaires étaient en train de l’emmener. Comme d’autres, sa famille a fui La Hoz. Depuis que des paramilitaires se sont établis dans le hameau, le 26 août, plus de 50 personnes ont fui leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse