Écrire Azerbaïdjan. Huit militants accusés de nouvelles charges risquent 12 ans de prison

Action complémentaire sur l’AU 68/13, EUR 55/009/2013, 18 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Huit militants pro-démocratiques inculpés d’infractions liées à l’organisation d’une manifestation pacifique le 10 mars dernier risquent désormais 12 ans de prison car ils sont maintenant accusés d’avoir prévu de causer des « troubles à l’ordre public ». Les jeunes militants pro-démocratiques Bakhtiyar Guliyev, Mahammad Azizov, Shahin Novruzlu, Rashad Hasanov, Rashadat Akhundov, Zaur Gurbanli, Uzeyir Mammadli et Ilkin Rustamzade ont été arrêtés entre mars et mai 2013, et inculpés de possession de stupéfiants et d’explosifs, et de houliganisme. Amnesty International les considère comme des prisonniers d’opinion. Le 12 septembre dernier, ces huit hommes ont également été accusés d’avoir prévu de commettre des actes visant à troubler l’ordre public et d’utiliser des cocktails Molotov lors de la manifestation du 10 mars, organisée pour protester contre le décès de soldats. La police a déclaré avoir trouvé des cocktails Molotov chez Bakhtiyar Guliyev et Shahin Novruzlu le 8 mars dernier, mais leurs parents affirment que ces armes ont été placées là par les agents en civil qui ont fouillé les deux domiciles. Bakhtiyar Guliyev et Mahammad Azizov ont essayé de revenir sur leurs « aveux », qui leur ont été extorqués en l’absence des avocats de leur choix. Le second a expliqué à son avocat avoir été battu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir