Écrire Bahrein. Khalil al Marzouq,un éminent membre de l’opposition bahreïnite, emprisonné

AU 256/13, MDE 11/040/2013, 19 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 OCTOBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un éminent membre de l’opposition bahreïnite, Khalil al Marzouq, a été entendu le 17 septembre pendant sept heures par le ministère public, qui a ordonné son maintien en détention pour une durée de 30 jours dans l’attente d’une enquête. Cet homme, pris pour cible en raison de ses critiques du gouvernement, est un prisonnier d’opinion. Khalil al Marzouq, secrétaire général adjoint de la principale formation politique de l’opposition, al Wefaq, s’est présenté au chef du poste de police d’al Budaya, à Manama (la capitale), le 17 septembre, un jour après avoir reçu une convocation. Il a été interrogé pendant 25 minutes, en présence de son avocat, au sujet de faits datant du 6 septembre. Ce jour-là, des formations d’opposition avaient organisé un rassemblement ayant attiré quelque 6 000 personnes dans le village de Saar (nord-ouest du pays), au cours duquel Khalil al Marzouq avait fait un discours très critique à l’égard du gouvernement. Les policiers l’ont informé que le ministère public avait émis un mandat d’arrêt à son encontre. Il a été conduit auprès de celui-ci à 0 h 30 et interrogé en présence de son avocat jusqu’aux alentours de 20 heures. Les questions concernaient son discours du 6 septembre et ses liens avec le Mouvement du 14 février, un réseau informel d’organisations de jeunes créé en 2011 et appelant au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.