Écrire Saleh Kamrani (h), avocat et défenseur des droits humains, 35 ans environ

MDE 13/105/2007 - AU 220/07 Le défenseur des droits humains Saleh Kamrani a été arrêté le 18 août. Il est détenu à la section 209 de la prison d’Evin à Téhéran, un établissement géré par le ministère du Renseignement, et risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Cet homme, qui souffre de troubles cardiaques, aurait besoin d’un suivi médical régulier. Amnesty International pense qu’il s’agit d’un prisonnier d’opinion détenu uniquement en raison des activités qu’il mène en toute légitimité dans le cadre de sa profession d’avocat, ainsi que pour avoir exercé de manière pacifique son droit universellement reconnu à la liberté d’expression et d’association en vue d’obtenir une meilleure protection des droits de la communauté azerbaïdjanaise d’Iran. Saleh Kamrani a été interpellé lors d’un mariage dans sa famille à Karaj, une ville située près de Téhéran. Quatre hommes en civil sont venus le chercher, le forçant à les suivre jusqu’à son lieu de séjour, où ils ont saisi son ordinateur, des documents, des photographies de famille et l’appareil photo de son épouse, ainsi que des documents et des photographies appartenant au propriétaire de la maison. Sa famille n’a appris ce qui lui était arrivé que lorsqu’il a été autorisé à appeler brièvement sa femme, le 21 août, et lui a dit qu’il se trouvait à la section 209. Il ne lui a manifestement pas été permis de s’exprimer dans sa langue maternelle, le turc azéri, et il n’a donc pas pu parler à sa mère, qui ne comprend pas le persan. Saleh Kamrani a déclaré (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.