Écrire Vénézuéla. La police menace de tuer un autre membre de la famille Barrios

Action complémentaire sur l’AU 134/13, AMR 53/015/2013, 19 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 OCTOBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La police vénézuélienne a menacé de tuer un autre membre de la famille Barrios, qui bénéficie actuellement d’une protection étant donné que 10 de ses membres ont été victimes d’homicide depuis 1998. Les circonstances de ces crimes suggèrent que la police serait impliquée. Lilia Isabel Solórzano Barrios a signalé que trois policiers de l’État d’Aragua avaient fait irruption à son domicile le 12 septembre sans présenter d’autorisation et y ont trouvé son neveu, Víctor Cabrera Barrios. Ils ont expliqué à ce dernier qu’ils savaient où il vivait et qu’il devrait faire attention parce qu’ils allaient le tuer la prochaine fois qu’ils le verraient. La famille Barrios pense que ces menaces découlent du fait qu’elle cherche constamment à obtenir justice, réparation et des mesures de protection efficaces, et notamment de l’audience qui a eu lieu en mai dernier devant la Cour interaméricaine des droits de l’homme. Dans le cadre des mesures convenues avec l’État à la suite de la décision prise par la Cour interaméricaine en 2011, Víctor Cabrera Barrios et d’autres membres de la famille Barrios se sont vu attribuer des logements publics dans le même quartier afin de faciliter l’application des mesures de protection. Leur lieu de résidence doit rester confidentiel mais, quelques mois seulement après leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir