Écrire Maroc. Le journaliste Ali Anouzla est détenu pour un article sur une video d’AQMI

AU 261/13, MDE 29/012/2013, 23 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 NOVEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités marocaines ont interpellé et placé en détention le journaliste indépendant Ali Anouzla, connu pour ses prises de position contre les politiques du gouvernement. Cet homme est un prisonnier d’opinion, arrêté pour la publication sur son site d’information en ligne d’un article à propos d’une vidéo diffusée par Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Il est en détention sans inculpation depuis le 17 septembre et pourrait être détenu au titre de la loi marocaine draconienne relative à la lutte contre le terrorisme. La police a arrêté le journaliste Ali Anouzla chez lui, à Rabat, tôt dans la matinée du 17 septembre. Cet homme est le directeur de publication de la version arabophone de Lakome, un site internet d’information connu pour sa ligne éditoriale libre et directe. Les policiers ont fouillé son domicile, confisqué des livres, des papiers et son ordinateur portable et l’ont conduit dans les locaux de Lakome où ils ont également saisi plusieurs objets, dont des unités centrales d’ordinateurs, selon les journalistes présents à ce moment-là. Le même jour, le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat a annoncé dans un communiqué qu’Ali Anouzla avait été arrêté en raison de la publication par Lakome d’une vidéo du groupe armé AQMI intitulée « Maroc : le royaume de la corruption et du despotisme ». (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition