Écrire Bahrein. Taqi Abdallah al Maydan,un américain, condamné à 10 ans de prison à l’issue d’un procès inique

AU 264/13, MDE 11/044/2013, 25 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 NOVEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Taqi Abdallah al Maydan, ressortissant américain de 25 ans, a été condamné le 24 septembre à 10 ans d’emprisonnement à l’issue d’un procès inique. Il aurait été torturé après son arrestation, en octobre 2012. Contraint à signer des « aveux », il a été inculpé de « tentative d’homicide sur la personne d’un policier », d’« incendie d’un véhicule de police blindé » et de « rassemblement illégal et émeute ». Le 7 octobre 2012, Taqi Abdallah al Maydan a été arrêté à son domicile de Sanabis, à l’ouest de Manama, la capitale bahreïnite. Selon les informations dont dispose Amnesty International, vers 2 heures du matin, sept ou huit agents des forces de sécurité encagoulés et en civil ont pris d’assaut la maison où il vivait avec ses parents. Dès que sa mère leur a indiqué où il dormait avec ses deux frères, les hommes ont fait irruption dans la pièce. Ils ont emmené Taqi Abdallah al Maydan sans produire de mandat d’arrêt ni révéler leur identité et l’ont conduit à la Direction des enquêtes criminelles dans le quartier d’Al Qodhaibiya, à Manama. Là, il a été interrogé jusqu’en fin d’après-midi. Les policiers voulaient qu’il « avoue » faire partie du groupe qui avait bloqué la route en brûlant des pneus et attaqué au cocktail Molotov une patrouille de police le 5 octobre 2012 dans la rue Al Budaya, à Manama. Les yeux bandés, il aurait reçu des coups (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse