Écrire Syrie. Craintes de torture pour le militant J. A. R. Khaleden faveur des droits des Kurdes

AU 277/13, MDE 24/055/2013, 4 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 NOVEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Juwan Abd Rahman Khaled est détenu dans des conditions équivalant à une disparition forcée depuis qu’il a été arrêté, le 3 septembre 2012, par des personnes qui pourraient être des agents de la Sûreté de l’État en Syrie. On craint qu’il soit victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Juwan Abd Rahman Khaled, membre de l’Union des jeunes Kurdes de Syrie, un groupe de militants kurdes, fait partie de la minorité kurde du pays. D’après une source locale, il aurait été arrêté le 3 septembre en même temps que d’autres personnes lorsque des agents, qui pourraient appartenir à la Sûreté de l’État, ont effectué une descente dans son quartier de Wadi al Masharia, au nord-est de Damas, aux premières heures du jour. Les forces de sécurité n’ont fourni aucune raison pour son arrestation et n’ont informé personne de l’endroit où elles l’emmenaient. La même source a indiqué à Amnesty International que la famille de Juwan Abd Rahman Khaled a depuis essayé de savoir où il se trouve. Ses proches se sont rendus à la prison d’Adra, au nord-est de Damas, mais on leur a dit qu’il n’était pas parmi les détenus. Un détenu libéré a plus tard indiqué avoir vu Juwan Abd Rahman Khaled dans une antenne des services de la Sûreté de l’État. C’est la troisième fois que cet homme est détenu par les autorités syriennes. Il a été placé en détention (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir